L’AG de Washington DC poursuit Google pour avoir « trompé les utilisateurs et envahi leur vie privée » | La blogueuse

Daniel Cooper

Google, qui n’est pas étranger aux poursuites judiciaires concernant ses pratiques ces jours-ci, fait face à une nouvelle attaque judiciaire du procureur général de Washington DC, Karl Racine. Racine (photo) a lancé une action affirmant que Google a violé la loi sur les procédures de protection des consommateurs dans l’État, en particulier en ce qui concerne le suivi de la localisation. Essentiellement, Racine pense que même si Google affirme que ses utilisateurs peuvent refuser que leur localisation soit identifiée, ce suivi reste en place. L’affirmation de Racine est reflétée par des poursuites similaires menées par AG au Texas, dans l’État de Washington et dans l’Indiana.

Une grande partie de cette controverse a été rendue publique pour la première fois en 2018 lorsqu’un rapport de l’Associated Press a identifié que le suivi de la localisation restait actif quel que soit le choix de l’utilisateur. L’affirmation indique qu’entre 2014 et 2019, malgré ces promesses, les données de suivi ont été stockées dans une base de données d’activité Web et App. Comme l’a expliqué notre plongée en profondeur sur le sujet, Google a permis aux utilisateurs d’entrer et d’effacer leur emplacement de ce fichier, mais le processus était lent et laborieux.

« Google laisse croire aux consommateurs que les consommateurs contrôlent si Google collecte et conserve des informations sur leur emplacement et comment ces informations sont utilisées », indique la plainte. « En réalité, les consommateurs qui utilisent les produits Google ne peuvent pas empêcher Google de collecter, stocker et profiter de leur emplacement. » Il a ajouté que l’utilisation de motifs sombres pour inciter un utilisateur à consentir à la collecte de données est préjudiciable aux consommateurs.

Cette affaire fait suite à une action historique en Arizona, intentée en 2020, où AG Mark Brnovich voulait que l’entreprise rembourse l’argent publicitaire aux utilisateurs qui pensaient avoir désactivé le suivi, mais ne l’ont pas fait. En 2021, des documents de cette affaire ont émergé affirmant que Google avait en outre cherché à masquer les paramètres qui permettraient à un utilisateur de désactiver le suivi de la localisation.

La blogueuse a contacté Google pour une réponse et mettra à jour cette histoire quand elle arrivera.

Tous les produits recommandés par La blogueuse sont sélectionnés par notre équipe éditoriale, indépendante de notre maison mère. Certaines de nos histoires incluent des liens d’affiliation. Si vous achetez quelque chose via l’un de ces liens, nous pouvons gagner une commission d’affiliation.


Partager ce message

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>